Tribu Solidaire

Le blog des solutions pour un monde solidaire

Coup de projecteur sur … le Festival de THAU

La 23 édition du Festival de Thau se tiendra du 16 au 21 juillet, autour de l’étang de Thau (programme ici).

Depuis 1991 c’est l’association Jazzameze qui porte ce projet. Nous avons choisi de le mettre en avant car nous aimons le côté pluridisciplinaire de ce festival, à la fois culturel mais aussi soucieux de l’environnement et de mettre en avant les produit locaux.

Pour nous aider à bien comprendre les enjeux sociaux et environnementaux de cet événement, Emilie Duprat, assistante de production et de promotion pour le festival, a répondu à nos questions.

En quoi le Festival de Thau est-il un événement citoyen et engagé ?

L’association Jazzameze en charge du Festival de Thau développe des actions de sensibilisation du public aux problématiques liées à la reconnaissance des diversités culturelles, la représentativité des femmes, la biodiversité, la lutte contre les inégalités sociales au sein des territoires et la protection de l’environnement.

Créer des liens entre cultures locales et cultures d’ailleurs et mener une réflexion sur son propre territoire, celui du Bassin de Thau, en approfondissant  les trois piliers du développement durable (environnement, social et économique) en sont les principaux objectifs.

Festival de Thau

Comment vous investissez-vous en matière de développement durable ? Une nouveauté au cahier des charges cette année ?

 L’adoption de l’Agenda 21 (plan d’action pour le 21ème siècle) en avril 2011 se traduit par les actions suivantes :

– Rédaction d’une charte de l’Eco festivalier affichée à l’entrée du site

– Mise en place sur les sites de concerts du tri sélectif avec une signalétique adaptée

– Travail sur la récupération et le traitement des déchets en lien avec la CCNBT et la Coved pour la 1èreannée (récupération des déchets ostréicoles)

– Gestion éco-responsable des buvettes en utilisant des gobelets et des verres à vin consignés et réutilisables

– Installation de toilettes sèches

– Utilisation de leds pour la réduction de la consommation énergétique

– Tarification réfléchie dans une optique de démocratisation culturelle

–  Accueil et accès favorisé au public empêché 

–  Promotion des modes de transports alternatifs à la voiture personnelle (covoiturage, transports en commun, TER)

– Développement d’une communication numérique au profit de la limitation de la production de papier et d’encres : utilisation de papier recyclé, partenariat avec un imprimeur labellisé «Imprim’Vert»

– Mention de la notion d’«événement responsable» sur tous les supports de communication

Pour aller plus loin dans ses pratiques d’éco-responsabilité, le festival s’engage dans le processus de la norme ISO 20121, pour un management responsable de l’activité évènementielle. Il s’agit d’une démarche pour laquelle nous recherchons des financements actuellement pour nous accompagner dans la certification

Pourquoi avoir créé le village des rencontres ?

 Le  Village des rencontres,  vitrine du territoire invite les festivaliers à échanger autour des thèmes de la diversité culturelle, l’aménagement du territoire, le développement durable et l’engagement citoyen. Ce forum est né de la collaboration pendant 10 ans (1998 à 2009) de deux associations : Jazzameze pour le projet musical, et Caps aux Suds pour le projet environnemental et citoyen, qui intervenait durant le Festival de Thau par la coordination du village des Rencontres, forum associatif. L’année 2009 correspond à l’année de fusion de ces deux associations. A partir de là, le projet s’est recentré sur les actions liées au développement durable et à la sensibilisation aux problématiques environnementales. (liste des exposants ici)

Festival de thau

Les Icosaèdres accueillent les associations en 2012

Comment vous est venu l’idée d’organiser des conférences-débats ?

Les rencontres débats sont inscrites au cœur de la démarche de développement durable du festival. L’idée est de proposer aux festivaliers (en plus des soirées de concerts) d’autres moments de rencontres et d’échanges en lien avec les thématiques du Festival de Thau et ainsi de les sensibiliser à ces problématiques.  Celles-ci sont toutes gratuites. (liste des débats ici)

 En quoi le festival est-il un outil d’insertion professionnelle ?

En lien avec la MLIJ (Mission Locale d’Insertion Jeunes) du Bassin de Thau, le festival de Thau accueille des jeunes dans le cadre d’un chantier d’immersion. L’objectif de ces chantiers est de motiver des jeunes sortis des parcours éducatifs 
habituels, en les impliquant sur la réalisation de projets scénographiques et en les confrontant aux différents corps de métiers liés au spectacle.

Ces chantiers existent depuis 6 ans. Certains stagiaires ont par ailleurs trouvé un engagement 
pérenne ou intermittent auprès du festival. Romain Parpillon, qui encadre ces chantiers souligne « Il ne s’agit pas de les occuper pendant quelques semaines mais d’une véritable insertion professionnelle ».

Dominique Doré, scénographe et plasticien, est le maitre d’oeuvre des projets réalisés dans le cadre de ces chantiers d’immersion.

Festival de Thau

Résultat du travail des jeunes sur le chantier en 2012

Quels sont vos appuis pour le Festival ? Que faut-il faire pour être bénévole ?

 Le festival ne pourrait exister sans ses partenaires institutionnels, des médias, des sponsors et mécènes, et des partenaires privés. Tous contribuent à la réussite du festival par leur soutien financier ou en nature (échange de marchandise), et leur mise à disposition de compétences. Le festival accueille environ 90 bénévoles, qui s’investissent au sein de différentes commissions (accueil artistes, invitation, restauration bar, espaces partenaires, aide cuisine, diffusion tractage, photos, merchandising……).
Près de 85 % des bénévoles reviennent d’une année sur l’autre. Les inscriptions bénévoles seront lancées fin mai sur le site ou par téléphone au 04 67 18 70 83.

Merci Emilie tout est dit ! Et si comme nous vous aimez ce concept il ne vous reste plus qu’à achetez vos billets ici !

Festival de Thau

About

View all posts by