Tribu Solidaire

Le blog des solutions pour un monde solidaire

Sunmoov’ / Funfair in your mouth / La tente des glaneurs

446057422_6401

Sunmoov’, l’auto-partage de voitures électriques rechargées à l’énergie solaire

Après l’auto-partage classique, découvrez l’auto-partage de véhicules 100% électriques et écolo ! L’éco-quartier de la Confluence à Lyon, élu premier quartier durable en 2010 par WWF, est aujourd’hui l’incubateur du projet « Lyon Smart Community » visant l’exemplarité en terme d’efficience énergétique.

En partenariat avec le Grand Lyon et la NEDO (new energy and industrial technology development organization), l’agence japonaise de soutien à l’innovation dont l’équivalent français est l’ADEME, Sunmoov est également le fruit d’une collaboration industrielle entre la filiale d’auto-partage de Transdev, Proxiway et Toshiba.

art-17761-detail

A partir du 15 octobre, une trentaine de véhicules citadins seront mis à disposition des habitants et des entreprises de ce quartier pour un usage complémentaire. Fournie par la Compagnie Nationale du Rhône, c’est tout d’abord l’énergie hydro-électrique qui alimentera cette flotte, pour ensuite être remplacée par l’énergie solaire produite par les panneaux installés sur les bâtiments du quartier d’ici la fin de l’année prochaine.

L’innovation majeure de ce projet réside dans l’intelligence du processus : une énergie 100% renouvelable, 6 bornes de recharge (dont 3 rapides : 1/2h contre les 8h habituellement nécessaires), et un programme intelligent pour veiller au bon équilibre entre les usages (disponibilité de l’énergie et des véhicules).

9681719518_48bc5c5d00_b

A destination de tous les conducteurs en possession d’un permis B valide, les véhicules possèderont une autonomie de 120km, largement suffisante pour les déplacements journaliers en ville, et seront proposés à des prix plus qu’attractifs (entre 3 et 5€ la première 1/2h, le reste étant facturé à la minute).

Sunmoov a vocation à être un test, à l’échelle d’un quartier, de quelque chose qui pourra être par la suite développé dans d’autres villes…

Le premier jeu qui incite les enfants à manger des légumes !

C’est bien connu, il est souvent compliqué de faire avaler des légumes à nos chers petits bambins qui préfèrent de loin les frites ou les pâtes. Pourtant, ces aliments regorgent de vitamines et d’éléments essentiels à leur croissance… Alors entre feintes et astuces – qui n’a jamais joué à « une bouchée pour Maman, un bouchée pour…. » – tout est bon pour qu’ils terminent leurs assiettes. Et si Popeye n’est plus vraiment d’actualité, voici une initiative japonaise fun et bien pensée pour réconcilier légumes avec plaisir de manger !

446057422_640

Fruit d’une collaboration entre la marque de soupes de légumes japonaise Ebara et l’agence Beacon Communications K.K., le jeu online « Funfair in your Mouth » fonctionne avec une webcam et invite les enfants à croquer virtuellement des légumes à bord d’un vaisseau spatial et d’un grand huit. Une fois le « croquage » virtuel bien acquis, le jeu invite ensuite les enfants à croquer de vrais légumes (que la caméra reconnaitra grâce à leur couleur) pour déclencher un feu d’artifice.

4

Si les retombées sont difficilement mesurables, la marque affiche toutefois une progression de 130% de ses ventes depuis la mise en ligne du jeu. Si vous voulez tester, c’est par ici : www.mouth.jp ! Par contre, ayant moi-même testé, je préfère prévenir qu’il est entièrement en japonais… donc on comprend le principe – mais pour le reste, j’attendrai une version francophone ou au moins anglophone 🙂

La tente des glaneurs

Surconsommation et gaspillage sont les fléaux conséquents à nos modes de vie aujourd’hui… En parallèle, les fins de mois se font plus difficiles et les aliments voient leur courbe de prix augmenter sans relâche.

Le glanage est une pratique datant du Moyen-âge qui consistait à ramasser la paille et les grains tombés au sol après les moissons. Encore en vigueur de nos jours, ce « droit d’usage » représente pour beaucoup de gens une façon de subvenir aux besoin de leur famille à moindre coût. En effet, des quantités à peine croyables de nourriture en parfait état de consommation sont jetées chaque jour, et notamment à la fin des marchés.

poubelles.1282810640

Et si pour certains le glanage est une idéologie et un vrai choix de vie, pour d’autres il s’agit au contraire d’une nécessité, qui relève parfois du parcours du combattant : la loi du plus fort s’applique pour obtenir les meilleurs produits.

En réponse à cet état de fait, Jean-Loup Lemaire – bénévole aux restos du Coeur – décide en Décembre 2010 de fonder une association très justement nommée la Tente des Glaneurs. L’objectif est d’aller « glaner » à la fin des marchés les invendus que les marchands jetteront de toute façon (leur permettant par la même occasion de réduire leur taxe sur les déchets), pour ensuite prendre le relais pendant le remballage et proposer des paniers équitablement constitués.

brief

Sans condition de ressources, la tente est ouverte à tous ceux qui le souhaitent et propose – en prime – de partager un moment convivial fait de sourires, d’échanges et de partages. Le concept originaire de Lille s’exporte déjà dans plusieurs autres villes comme Caen, Marseille, Paris et Nîmes. Il est d’ailleurs très facilement reproductible : de la motivation, des sourires, quelques volontaires, un local qui peut être prêté par la municipalité à côté d’un marché, et un petit budget permettant d’acheter le matériel au départ !

Vous pouvez d’ailleurs lire ou relire le reportage de notre ami Emmanuel qui les a rencontré lors de son Tour de France des Alternatives…

Alors… Qui seront les prochains?

54791

Tags:

About

View all posts by