Tribu Solidaire

Le blog des solutions pour un monde solidaire

Associations, et si le web 2.0 vous offrait bien plus qu’un porte-voix… des grandes oreilles !

Le rôle d’une association n’est pas de communiquer mais d’agir ! Et c’est bien pour cela qu’il est important pour elle de communiquer…! Pour aller chercher à l’extérieur, les moyens qui lui manquent à l’intérieur. Dans ce domaine, le web social change la donne car il permet enfin à l’association d’écouter et ainsi d’exploiter les formidables leviers d’implication que sont les besoins de reconnaissance et de réalisation de chacun d’entre nous. Explications….

Associations, pourquoi communiquer ?

Communiquer n’est pas une fin en soi. Communiquer sert à susciter l’action. Les entreprises communiquent pour vendre. Les associations n’ont – en général – rien à vendre mais elles communiquent en direction de leurs bénéficiaires pour faire connaître leurs dispositifs d’aide.

La question de communiquer se pose aussi à partir du moment où la structure manque de ressources en interne pour mener à bien ses actions : moyens financiers, humains, compétences ou encore idées… En résumé, les associations communiquent :

  • Pour financer leurs actions : lever des fonds, privés ou publics.
  • Pour réaliser leurs actions : trouver des bénévoles.
  • Parfois même pour concevoir leurs actions : trouver des idées.

Si vous possédez toutes les ressources en interne pour mener à bien vos missions, alors communiquer est une perte de temps ! Dans le cas contraire, communiquer est un formidable levier pour mobiliser des ressources.

Comment communiquer ?

Reste à savoir comment le faire de manière efficace… Et c’est là que les nouveaux médias web représentent une vraie valeur ajoutée. En effet, communiquer n’a qu’un seul objectif : susciter la contribution, qu’elle soit monétaire ou humaine.

La communication sert dans un premier temps à faire connaître et faire comprendre l’action de l’association : la plupart des associations – des plus petites aux plus grandes – possèdent aujourd’hui un site Internet qui présente l’association, ses missions, son équipe. C’est une condition nécessaire – l’être humain cherche la plupart du temps à comprendre avant d’agir – … mais pas différenciante !

Médecins sans frontières

Présentation de l’association Médecins Sans Frontière

Pour susciter l’acte, les grandes ONG savent depuis longtemps susciter l’émotion – qui n’a pas donné à l’occasion du Tsunami en Asie du Sud-Est en 2004 ou du séisme en Haïti en 2010 – ou jouer sur les valeurs communes – solidarité, égalité des droits, éducation, etc… L’être humain n’est pas que rationnel, il est aussi sensible et social. Ces leviers sont extrêmement puissants car ils interrogent chacun d’entre nous sur ce qu’il est profondément, ses valeurs, ses fragilités.

Mettre le lien de cette image (campagne d’appel aux dons de MSF)

Médecins sans frontière

campagne appel aux dons de Médecin Sans Frontière

Maslow a depuis longtemps montré que l’être humain agit pour satisfaire ses besoins.  Besoin d’amour, besoin d’appartenance sociale…

Pyramide de Maslow

Pyramide des besoins de Maslow

Si l’on regarde bien la pyramide de Maslow, il apparaît que les leviers les plus puissants de l’action sont les besoins d’estime de soi et de réalisation personnelle : être reconnu(e), valorisé(e) et pouvoir mettre ses actes en conformité avec ses valeurs. En résumé agir et être reconnu(e) pour cela. Quel lien avec la communication me direz-vous ? Cela nous rappelle que communiquer n’est pas que parler…. Mais aussi écouter !

Le web 2.0 = impliquer, la nouvelle frontière de la communication.

Et si communiquer était avant tout savoir écouter et valoriser ? Et c’est là que le web 2.0 est une véritable révolution car l’outil créé à la fois une relation interpersonnelle entre l’association et chacun d’entre nous et un espace où nous pouvons directement contribuer à l’action de l’association. Les grandes ONG l’ont bien compris et utilisent les réseaux sociaux pour mobiliser et impliquer leur « communauté » – mélange de bénévoles, donateurs, sympathisants – autour de leurs actions, engager une conversation avec chacun d’entre eux. La page Facebook de Médecin Sans Frontières, dont nous avons vu le site ci-dessus, possède 40 000 fans… et l’association est y très active.

 

Médecins sans frontières

Page Facebook de Médecins sans frontières

 

Je ne sais pas si vous avez regardé le reportage d’envoyé spécial sur France 2 jeudi dernier sur le crowdfunding, ces plateformes web qui permettent aux internautes de financer des projets (solidaire ou pas d’ailleurs… ) ? Au-delà du phénomène, ce qui est passionnant est que la motivation de l’ensemble des internautes qui utilisent ces plateformes est la même : ils veulent agir ! Et le web 2.0 permet ça. Chacun d’entre nous, à son niveau, peut s’impliquer, donner de l’argent mais aussi du temps, des conseils, ses réseaux… Chacun d’entre nous peut garder un lien, individuel, avec l’action qu’il soutient, échanger, mesurer l’impact de son action en recevant des informations sur les actions menées par l’association. Chacun d’entre nous est reconnu et valorisé dans son don, par l’association mais aussi par sa propre communauté avec laquelle il peut partager son engagement.

La nouvelle frontière de la communication c’est savoir écouter… pour valoriser le formidable potentiel que chacun d’entre nous peut apporter à l’association. L’association 2.0 en résumé, celle qui est capable d’aller chercher au-delà de ses frontières ses ressources les plus importantes… mais aussi les plus inattendues !

Pour terminer, je vous recommande la lecture (en anglais) de cet ouvrage « Networked nonprofit » de Beth Kanter (voir ici) qui explique de manière concrète ce concept d’association 2.0. Bien plus qu’une méthode de communication, une vraie révolution organisationnelle !

 

About

View all posts by

2 Responses

  1. Gagner de l'argent sur internet says

    Un veritable travail d orfevre, merci pour ce bon plaisir.

    • La Tribu says

      Bonsoir,

      Merci pour vos commentaires ;-)
      Qu’est-ce qui vous a motivé à lire ces articles ?