Tribu Solidaire

Le blog des solutions pour un monde solidaire

Revue du web – semaine du 18 au 24 novembre 2013

innovation-commun

Le meilleur de l’actualité solidaire, collaborative et associative de la semaine ! Cette semaine, ce sont deux articles sur la relation entre innovation ouverte et pouvoirs publics qui ont retenu mon attention. Les pouvoirs publics ont un des outils pour structurer et accompagner l’innovation sociale mais en retour, l’innovation ouverte est un processus prometteur pour penser ou repenser les services publics ! Vous pouvez aussi retrouver cette actualité sur la rubrique que j’anime sur Scoop it  : Solutions pour un monde plus collaboratif, participatif, coopératif ! 

Comment les pouvoirs publics peuvent soutenir et organiser l’innovation sociale

innovation-communDans une vidéo de 30 minutes, Michel Briand, élu municipal à Brest, parle d’innovation sociale ouverte, de la capacité des citoyens à innover par et pour eux mêmes dans un modèle de coopération ouverte, et du rôle des institutions dans ce nouveau modèle. Il illustre avec des exemples intéressants et concrets les clés par lesquelles les pouvoirs publics peuvent accompagner et soutenir l’innovation collaborative dans leurs territoires, que l’on peut résumer par les expressions suivantes : faire avec, être en attention, donner à voir, outiller, mettre en réseaux et mettre en commun. Dans une conférence qu’il a donné dans le cadre des rencontres participatives mousTIC 2013, il revient sur les expériences de développement des réseaux d’innovation sociale menées en Bretagne et sur l’importance de l’ouverture et le partage des contenus par les institutions.   Pour voir la vidéo

La France se dote d’un outil d’innovation publique collaborative

futurs publics

 L’Etat a officialisé ce mois-ci la création d’un laboratoire d’innovation publique. Objectif : impliquer les citoyens, les entreprises sociales ou encore les associations dans la co-création ou co-amélioration des services publics. Comme l’annonçait le site Futurible en août, ce laboratoire a « pour vocation d’évaluer les politiques publiques et à faire des propositions de réforme avec pour seul et unique but de simplifier la vie des usagers. ». Toutefois, ce n’est pas sa finalité qui me paraît intéressante mais plutôt la méthodologie retenue pour travailler. A l’image de ce qui se fait depuis plus de 10 dans au Danemark par exemple (voir le site Internet du MindLab), les ateliers de travail impliqueront directement les parties prenantes dans une approche de type « bottom-up » et collaborative, basée sur une immersion dans le quotidien des destinataires de l’offre publique.

La première manifestation, qui a permit le lancement de ce laboratoire, a été la journée de travail organisée en partenariat avec le MOUVES« Etat, collectivités, entrepreneurs sociaux, start-up étaient réunis pour s’impliquer dans l’expérimentation d’un format  innovant d’émergence de solutions, axé sur la thématique de  l’autonomie des personnes âgées. »

 

Tags:

About

View all posts by